Une vie plus simple

Voilà quelques années maintenant que j’essaie de simplifier ma vie dans le but de la rendre agréable. Et j’en suis venu à une conclusion : Le minimalisme, c’est la sérénité !
 
Je ne sais pas si je suis vraiment minimaliste. Mais une chose est sur, c’est que le minimalisme m’a beaucoup apporté. 
 
Pour moi, ce n’est pas un concept simple à expliquer, c’est une philosophie de vie à part entière. Je dirais même qu’elle fait partie d’une philosophie plus grande encore : le stoïcisme. Mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui.
 
Je voulais parler de ce sujet parce que c’est un domaine que j’ai beaucoup abordé par le passé. J’ai créé une chaine Youtube (où je ne suis plus actif dessus) exclusivement réservé à au sujet de niche qu’est le minimalisme et j’aimerai l’évoqué au moins une fois sur ce site.
 
Si vous souhaitez en apprendre plus sur le sujet, taper « Être plus avec moins » sur Youtube (ou cliquer sur ce lien : http://bit.ly/chaine-etreplusavecmoins) et vous tomberez sur mes différentes vidéos et podcasts.
 
Mes contenus sont loin d’être bon et mon opinion à même évolué sur certaines choses que j’ai pu dire. Mais peu importe, lorsque j’ai découvert le minimalisme, je trouvais ça si génial que j’avais décidé de le partager, pour que d’autres le découvre. Je pense que vous y trouverez tout de même de la valeur si le sujet vous intéresse.
 
En ce qui concerne cet article, je ne pense pas que faire l’éloge du minimalisme serait très utile. C’est avant tout une philosophie qui s’expérimente. 
 
Aujourd’hui, j’aimerais juste partager une idée, que je trouve fondamentale sur le minimalisme. Car s’il y a une bien une chose que je trouve incroyable dans cette manière de vivre, c’est qu’elle permet de rendre compte que l’on a finalement besoin de peu de chose pour se sentir bien et épanouie au quotidien.
 
On ne le ressent pas vraiment lors des premiers mois de pratique mais ça devient une seconde nature au fil des années.
 
Le minimalisme a fini par me libérer de ce sentiment de manque que je ressentais énormément quand j’étais plus jeune. C’est un travail de tous les jours et je dois encore progresser là dessus mais je me sens beaucoup moins dans le besoin aujourd’hui.
 
Avant je me disais qu’il me fallait tel ou tel objet pour avoir une vie plus agréable ou que je devais réaliser tel ou tel accomplissement pour être plus heureux. Ce n’était pas toujours conscient mais c’était tout de même constamment en moi, dans mes pensées.
 
Et le minimalisme m’a libéré de ça. Car plus tu te débarrasses de tes possessions et plus tu te sens libre. Parce que quand tu as des objets, tu te sens obligé de devoir t’en occuper. Que ce soit les ranger, les nettoyer ou les utiliser, ces objets t’appelle inconsciemment à passer du temps dessus.
 
Et surtout, je ressens également moins l’envie d’ajouter de nouveaux objets à ma vie car je sais à présent qu’il y a un prix à payer à chaque possession (et pas seulement monétaire).
 
Aucuns mots ne sauront exprimer mon ressenti, mon expérience ou mes émotions à l’égard de l’apprentissage du minimalisme. Je crois qu’il faut l’essayer pour le comprendre.
 
Mais une chose est sûr : simplifier sa vie, c’est devenir plus heureux !

Laisser un commentaire

Fermer le menu